Le pêle-mêle, une activité de fin de séquence

L’activité de fin de séquence que je propose ici doit conduire les élèves à mieux s’approprier les notions et les repères du cours. Mêlant analyse et synthèse, elle permet la révision et l’approfondissement des acquis. Elle est vite assimilable par les élèves et peut être adaptée avec de nombreuses variantes.

Principe

J’ai constitué plusieurs séries documentaires sur les thèmes des différentes leçons, puis j’ai mélangé tous les documents. Les élèves doivent reconstituer ces séries puis faire une courte présentation orale des thèmes reconstitués.

Dispositif

Durée : 1 séance d’une heure Effectifs : demi groupes (on peut prévoir de se répartir le travail avec le professeur documentaliste). Topogénèse : quatre tables au centre, des îlots sur les côtés. Matériel : Les documents imprimés sont découpés pièce par pièce et glissés dans une enveloppe. Des quarts de feuille A4 sont à disposition pour réaliser des étiquettes.

Activité

Les élèves se placent à la grande table centrale. Le professeur leur donne l’enveloppe qu’ils dépouillent. Ils doivent rassembler les documents par thème (reconstitution des séries). Les élèves nomment les séries reconstituées avec des étiquettes qu’ils ont réalisées. Ils se répartissent alors les thèmes et prennent place dans les îlots.

Consigne

« Sur une feuille de brouillon, faites une présentation de votre thème en vous appuyant sur les documents que vous avez rassemblés. Classez les documents dans un ordre qui vous paraît logique et notez une ou deux idées par document . Si un document vous paraît inutile, replacez-le sur la table centrale pour qu’il soit à la disposition des autres groupes. Si autre groupe place un de ses documents dans le pot commun, allez voir s’il peut compléter votre série. Quand vous avez terminé, replacez-vous tous autour de la table centrale. »

Restitution, mise en commun et trace écrite

Chaque groupe présente oralement son thème aux autres en suivant une progression des idées appuyées sur les documents qui sont montrés aux camarades. On replace les documents dans l’enveloppe au fur et à mesure. Chaque passage de groupe contribue à la réalisation d’une carte heuristique réalisée simultanément avec Freeplane. On peut confier la tâche à un « secrétaire » si les élèves sont formés à l’utilisation du logiciel. Si ce n’est pas le cas, le professeur peut s’en charger.

Observations

Les élèves d’un premier groupe ont été particulièrement efficaces. ils ont rapidement constitué des séries et fait des rapprochements pertinents entre les documents. Il a parfois été nécessaire de les guider, par exemple dans une série de trois cartes sur les « Grandes découvertes » en leur demandant d’identifier la date de ces trois cartes (deux étaient modernes et une du XVIe siècle). Un deuxième groupe a eu plus de mal à reconstituer les séries et ont confondu le thème général avec une étude de cas : “C’est le thème Léonard de Vinci” pour la série “Art”. Un débat peut avoir lieu pour définir à quelle série raccrocher tel ou tel document. C’est la concordance des documents qui les mène à réaliser l’emboîtement des notions. Le fait de devoir replacer les documents étrangers à leur série dans le « pot commun » a été un important moteur de mûrissement de leur réflexion.

cc-by-sa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s