Pour une représentation de l’échiquier politique des XIXe et XXe siècles

L’histoire des idées politiques est un domaine particulièrement délicat. Toute tentative de l’aborder de manière neutre, non partisane, semble utopique. Elle est faite d’étiquettes, de représentations sur le pouvoir et le rôle de l’État, de considérations philosophiques et religieuses, de projets de société, de rapports à l’économie, à la propriété privée, aux libertés individuelles, etc. Pour s’y retrouver, il est pratique de recourir à des représentations graphiques, mais celles qui sont disponibles et qui sont fort employées ne me satisfont guère. En voici deux, extrêmement populaires.

Le diagramme de Nolan :

gauche et droite_diagramme de Nolan

Conçu sur deux axes, en « X » la liberté économique et en « Y » la liberté individuelle, il définit la gauche et la droite de manière assez rigide. Plus ennuyeux, il nie l’existence de tout dirigisme de droite en même temps qu’il ignore les expériences d’économie alternative de gauche.

Le diagramme multi-axial:

echiquier politique multi-axial

Les axes supplémentaire permettent d’affiner la représentation du champ politique mais un problème me saute aux yeux : coincé entre trois extrêmes, le libéralisme y fait figure de seule option raisonnable du champ politique, rappelant étrangement le crédo néo-libéral thatchérien : There is no alternative (TINA).

Bref, j’ai eu besoin de mieux. Ne pouvant pas prétendre à la perfection dans une tâche qui s’avère, sinon impossible, du moins extrêmement complexe, je propose ici une nouvelle représentation qui tient à la fois du diagramme et du croquis cartographique :

echiquier politique_renseigne

Il a ses limites — comment pourrait-il en être autrement ? Délibérément Franco-centré et enraciné dans la Révolution française qui a vu naître les étiquettes Gauche et Droite, les expériences étrangères y sont mentionnées surtout comme des influences, essentielles cependant. Ayant cherché à lui donner une dimension historique, il est également plus efficace comme aide au défrichage et déchiffrage du champ politique des XIX et XXe siècle que comme instrument de prospective sur celui du XXIe.

Son fonctionnement découle de mes partis-pris : partir des étiquettes qui structurent la représentation de ce champ politique, privilégier une lecture dynamique, encourager à une lecture symétrique.

Les deux « sphères » (une représentation tridimensionnelle serait sans doute plus adaptée, mais il me manque un « axe Z » qui serait suffisamment pertinent) de la gauche et de la droite s’entrecroisent dans un espace correspondant au centrisme historique, celui du Marais qui, à la Convention, votait avec la gauche pour défendre la République et ses principes sociaux mais avec la droite quand il s’agissait de défendre la propriété privée (essentiellement la propriété lucrative, pas la simple propriété d’usage).

L’axe principal est l’axe vertical. Son mouvement suit les différents degrés attribués à l’importance de l’État. Son « Équateur » correspond à la représentation d’un équilibre démocratique supposé, dont les principales caractéristiques sont un État présent et structurant, compatible avec les libertés fondamentales et reflet du choix des citoyens dans une démocratie représentative pacifiée. Ses « tropiques » sont les limites au-delà desquels l’État devient omniprésent et écrasant (en « Cancer ») ou au contraire finit par se dissoudre face au champ des décisions d’acteurs collectifs ou individuels (en « Capricorne »). Conçu comme une charnière, il invite à considérer les expérimentations de gauche et de droite selon une lecture symétrique.

L’axe horizontal, situé en bas et se déployant de part et d’autre de l’axe principal, sert à se repérer dans le jeu des « nuances » de la gauche et de la droite, de la « modération » (droite de la gauche et gauche de la droite) à leurs extrêmes. Ces appellations sont certes sujettes à débat dans leur essence, mais beaucoup moins en ce qui concerne leur usage pratique dans le cadre chronologique concerné (de l’extrême fin du XVIIIe jusqu’à la fin du XXe siècle). J’ai préféré un axe « faible » à l’axe fort d’un diagramme de Nolan : on a vu comme l’axe des « libertés économiques » est problématique pour rendre compte de la réalité. J’ai privilégié une représentation de la dynamique propre à chaque famille, explicitée par les flèches courbes du haut qui encadrent les piliers originels des deux familles : l’égalitarisme revendiqué par la gauche révolutionnaire et le conservatisme pratiqué par la droite face aux excès supposés de l’égalitarisme.

Une bonne lecture de ce diagramme s’attachera moins à traverser l’axe horizontal de bord à bord qu’à chercher les symétries dans les deux sphères ou leurs recoupements. Je reconnais d’avance les limites et les approximations de ma proposition et, si je justifie mes choix, je n’en attends pas moins des contre-propositions pour enrichir la réflexion. Bonne lecture.

CC-BY-SA 48px-Cc-by_new_white.svg48px-Cc-sa_white.svg

Publicités

2 réactions sur “Pour une représentation de l’échiquier politique des XIXe et XXe siècles

  1. Ton diagramme ne s’inscrit pas dans la même démarche que les autres du coup. Il utilise des termes demandant une certaine connaissance de l’histoire de la politique (Bonapartisme, Orléanisme…) là où les autres utilisent des termes compréhensibles sans bagage culturel précis. C’est un choix et ça correspond au sens de ta démarche, cela dit je serai curieuse d’en voir une version moins transversale et plus « actualisée », adaptée au monde politique actuel. Et qui du coup serait plus a même de « remplacer » les autres diagrammes qui effectivement souffrent de faiblesses évidentes.

    • Tout repose dans le choix des axes. Je commence à réfléchir à des diagrammes tridimensionnels qui, dans un premier temps, seraient spécifiques à la gauche et à droite, dans la mesure où ces deux familles ne conceptualisent pas le champ politique de la même manière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s